Livraison gratuite ! de 45,00 €
Dans le panier de
Créer une nouvelle liste de courses

La Pachamama – à qui rend-on hommage en Amérique du Sud ?

2023-09-19
La Pachamama – à qui rend-on hommage en Amérique du Sud ?

Si vous êtes intéressé par la culture de l’Amérique du Sud, vous avez probablement déjà entendu ce nom : la Pachamama. Qu’est-ce que c’est et que symbolise-t-elle ? Son culte a commencé il y a des milliers d’années et perdure jusqu’à aujourd’hui. Des centaines de personnes croient qu’elle est responsable de l’ordre du monde. Aujourd’hui, nous allons vous en dire un peu plus à ce sujet. Nous vous invitons à un voyage fascinant dans la culture andine et la connexion spirituelle avec la Terre-Mère !

La Pachamama : qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce que la Pachamama ? C’est une ancienne déesse honorée il y a des centaines d’années par les habitants des régions montagneuses d’Amérique du Sud à l’époque précolombienne. Elle représente l’une des divinités majeures de la mythologie andine. Le culte de la Pachamama perdure dans diverses communautés actuelles. Son nom, traduit souvent comme « La Mère-Terre », « La Mère du Monde » ou « La Mère Nature », est formé de deux termes issus des langues quechua et aymara : Pacha et Mama, signifiant respectivement « le temps, l’espace, la terre, le lieu, la vie humaine, la vie de toutes les créatures » et « la dame, la femme respectée, la mère, le commencement, la grandeur ». Elle incarne non seulement une figure, mais également une philosophie et un sentiment de considération, de sollicitude et de reconnaissance envers l’environnement naturel. Les Incas et les membres des tribus amérindiennes vivant près des Andes vénéraient la Pachamama : elle jouait un rôle crucial dans leur panthéon. On croyait qu’elle représentait la source de la terre et de l’eau, ainsi que du soleil et de la lune, mais surtout qu’elle était une entité indépendante déterminant la vie sur Terre. Aujourd’hui encore, il est admis que la Pachamama a offert la vie à la déesse de la lune et au dieu du soleil. Elle possédait le pouvoir de régir tous les aspects de la nature : la terre, l’eau, le feu et l’air. Elle était considérée, et l’est toujours, comme la déesse de la fertilité et de la fécondité : des prières étaient formulées en vue d’obtenir des récoltes abondantes et des conditions climatiques favorables. La vénération de la Pachamama était indissociable de l’agriculture. Des offrandes lui étaient présentées dans l’espoir qu’elle manifeste sa bienveillance et garantit des récoltes abondantes pour l’année suivante. Afin d’attirer ses faveurs, des rituels spéciaux étaient organisés, incluant des offrandes de produits récoltés et d’animaux élevés, l’usage d’encens ainsi que la consommation d’infusions de guayusa et de maté. Les moments de moisson et de semis étaient propices aux prières adressées à la Pachamama. Cependant, la déesse-femme possédait également une autre facette. Elle ne se contentait pas d’afficher sa générosité. La Pachamama portait également la responsabilité des séismes et d’autres phénomènes climatiques défavorables. Les catastrophes naturelles étaient interprétées comme l’expression de la colère de la divinité face à l’exploitation excessive de la terre par les êtres humains. De nos jours, en Amérique du Sud, la Pachamama demeure l’objet de vénération, même si son culte se présente désormais sous une forme légèrement différente de celle observée il y a des centaines d’années.

La représentation de la Pachamama : symbole de la terre et de la nature

Depuis des siècles, les gens cherchent à exprimer leurs croyances et leurs idées de manière plus tangible et physique. Il en va de même pour la déesse Pachamama. Dans l’art, on la représente souvent comme une femme adulte, belle, parfois enceinte, portant des feuilles de coca ou d’autres récoltes. Parfois, on la dépeint également comme une vieille femme : la mère et la protectrice du monde entier, voire sous la forme d’une dragonne. Il y a des centaines d’années, on croyait que la Pachamama était bienveillante envers les humains et veillait sur eux. Aujourd’hui encore, elle occupe une place importante dans la culture des pays de l’Amérique du Sud - de la Bolivie à l’Équateur, en passant par le Pérou et l’Argentine. Par suite de la christianisation des peuples autochtones menée pendant la colonisation, les croyances locales se sont mélangées au christianisme. Les populations autochtones accueillaient difficilement cette nouvelle foi, c’est pourquoi dans de nombreux cas, on trouvait des équivalences entre les anciennes croyances et les nouvelles. Cela a donné naissance à une forme de syncrétisme, combinant le culte de la Pachamama avec la figure de la Vierge Marie, avec qui de nombreuses personnes continuent d’identifier la déesse inca. Des statues et des images de la Pachamama peuvent être trouvées partout en Amérique du Sud : elles témoignent non seulement de centaines d’années de traditions et de culture des habitants autochtones, mais constituent également une attraction touristique attrayante. En raison du rôle important de la Pachamama dans la culture de l’Amérique du Sud, c’est précisément sa figure qui a été choisie comme patronne de la guayusa disponible dans notre magasin. Nous vous invitons chaleureusement à tester les produits de la marque Guayusa Pachamama !

La Pachamama, défenseur face à la crise climatique

Comme on l’a dit avant, la Pachamama joue un rôle majeur dans la culture des peuples autochtones d’Amérique du Sud. Pour beaucoup d’entre nous, « la Mère-Terre » peut sembler une simple idée. Cependant, selon le politicien équatorien Alberto Acosta, chez les autochtones, elle est vue comme une réalité présente partout autour de nous. Face à la crise climatique et à l’économie destructrice des grandes entreprises, la Pachamama, bien connue localement, s’y oppose. Qui d’autre peut mieux incarner la tradition et la vie, tout en étant implacable quand nécessaire ? Avec la montée de la prise de conscience écologique et la nécessité de développement durable, la Pachamama est devenue importante en dehors des Andes. Ce n’est pas pour rien que son image est devenue le symbole de la protection de l’environnement, de l’écologie et du développement durable. Aujourd’hui, où le changement climatique, la dégradation de l’environnement et la perte de biodiversité sont des défis majeurs, se référer à ses valeurs est précieux. La déesse inca représente le lien étroit entre les humains et la nature. Son culte nous rappelle qu’il faut prendre soin de notre planète. Elle promeut l’idée que nous faisons tous partie d’un grand écosystème qui a besoin de notre attention et de notre respect.

La Pachamama - protectrice de l’ilex guayusa biologique !

On parle de la Pachamama sur notre blog pour une bonne raison. Dans notre magasin, vous pouvez acheter de la guayusa équatorienne de la marque du même nom. L’Ilex guayusa, souvent appelée la « sœur du maté », présente des bienfaits similaires. Cette plante pousse dans les forêts équatoriales et contient de la caféine, ce qui la rend stimulante et pourrait être une alternative intéressante au café. Les gens boivent des infusions à base de guayusa depuis longtemps, même avant la colonisation. Les habitants de l'Équateur les buvaient pendant des cérémonies appelées « guayusada », souvent liées à des événements importants pour eux, souvent magiques. Le nom « la Pachamama » se réfère aux aspects spirituels liés à cette infusion spéciale, et aussi à l’importance de l’écologie : tous les produits de la marque Guayusa Pachamama sont certifiés biologiques. Si vous n’avez pas encore essayé, c’est le moment de les découvrir !

Recommandés

Guayusa Pachamama – 100 g – certifiée biologique

Guayusa Pachamama – 100 g – certifiée biologique

7,90 € brut/1article(79,00 € / kg brut)
Guayusa Pachamama Jazmín - bio avec jasmin - 100 g

Guayusa Pachamama Jazmín - bio avec jasmin - 100 g

8,20 € brut/1article(82,00 € / kg brut)
Guayusa Pachamama Lavanda - bio à la lavande - 250 g

Guayusa Pachamama Lavanda - bio à la lavande - 250 g

15,20 € brut/1article(60,80 € / kg brut)
pixel