LIVRAISON GRATUITE à partir de de 45,00 €
Dans le panier de
Créer une nouvelle liste de courses

Calebasse : comment en prendre soin pour qu’elle vous serve bien et longtemps ?

2022-11-09
Calebasse : comment en prendre soin pour qu’elle vous serve bien et longtemps ?

Lorsque vous utilisez souvent une calebasse pour boire l’infusion de maté, il faut savoir veiller au bon entretien du récipient, ce qui prolongera la durée de vie de votre accessoire. Il est important de noter que différents types de calebasses nécessitent différentes méthodes de nettoyage et d’entretien. Si vous voulez apprendre à bien entretenir votre calebasse, assurez-vous de consulter cet article !

Récipient à maté – la gourde en courge

Il convient de mentionner que les premiers gourmets du maté buvaient cette délicieuse infusion dans des récipients faits d’une variété spéciale de courge, qui, grâce à sa peau coriace et à sa forme appropriée, remplissait parfaitement sa fonction. Traditionnellement, ils utilisaient le fruit ligneux de Lagenaria siceraria, également appelée calebasse, qui était préalablement évidée. Selon les pays, les courges se présentent sous différentes formes et sont fabriquées à partir de différentes parties du fruit. Les courges argentines – celles qui sont les plus populaires – sont fabriquées de la partie inférieure du fruit, ont une forme arrondie et des parois minces. Au Brésil, on rencontre le plus souvent la cuia – une calebasse fabriquée de la partie supérieure du fruit, aux parois épaisses et munie d’un large col. Grâce à sa forme caractéristique, vous pouvez facilement y préparer du chimarrão, surtout avec la méthode invertido. Quant à l’Uruguay et à l’Argentine, les habitants de ces deux pays ont l’habitude de boire du maté dans une calebasse appelle porongo. Ce type de récipient est similaire à la cuia (toutes deux issues de la partie supérieure du fruit), mais porongo est plus petit et a des parois plus fines. De plus, les porongos sont souvent équipés de ferrures métalliques, une sorte de « pieds » grâce auxquelles le récipient repose de manière stable sur une surface plane. Un autre type de récipient à maté est la galleta, une calebasse que l’on trouve au Brésil et parfois en Argentine. Le mot signifie littéralement « biscuit » et fait référence à la forme plate du récipient qui est fabriqué en coupant l’un des côtés du fruit de la courge. Bien que nous parlions tout le temps des habitants de l’Amérique du Sud, ce n’est pas seulement dans cette partie du monde qu’on trouve des calebasses naturelles pour boire du maté. Il faut savoir que la consommation de maté dans une calebasse naturelle est la manière la plus traditionnelle de déguster cette infusion, et en même temps la plus difficile à entretenir. Tout d’abord, la courge devrait être correctement préparée, donc si vous souhaitez la préparer vous-même, assurez-vous de bien nettoyer l’intérieur de la pulpe et des graines. L’intérieur de la calebasse est traditionnellement conservé avec de la graisse, par exemple de l’huile d’olive.

Curado – une façon traditionnelle de préparer un récipient à maté

Lorsque nous décidons de choisir une calebasse naturelle pour boire du maté, il est très important de bien la préparer. L’essentiel est de la conserver de manière à ce qu’elle ne coule pas, ne pourrisse pas trop vite et nous serve le plus longtemps possible. Il est également possible de supprimer l’arôme caractéristique du fruit, qui peut avoir un effet désagréable sur l’infusion. Nous allons maintenant vous expliquer étape par étape comment préparer la calebasse naturelle avant de l’utiliser pour la première fois. L’étape initiale de curado consiste à remplir la gourde avec le mélange de maté humide. Dans le fruit de courge, mettez le mélange de maté humide en remplissant environ les 2/3 de sa hauteur – il peut s’agir d’une texture sèche précédemment utilisée pour préparer l’infusion. Ensuite, ajoutez-y de l’eau chaude (70 – 80 °C,) et laissez-la pendant environ 12 à 24 heures (de préférence 24h). La prochaine étape du curado consiste à vider le récipient et à le rincer abondamment sous l’eau courante. Ensuite – une étape très importante – nettoyez la calebasse naturelle de la pulpe et des graines, de préférence à l’aide d’une cuillère. Il est très important de le faire avec précaution et sensibilité, afin de ne pas endommager les parois du fruit. Puis, il est temps de répéter l’étape précédente : préparez à nouveau «l’infusion» et laissez la calebasse pendant 24 heures, puis retirez-la avec les restes de pulpe et de graines. Enfin, laissez la gourde bien sécher.

Vous savez déjà exactement ce qu’il faut faire avant d’utiliser la calebasse naturelle pour la première fois. Il est maintenant temps d’apprendre à prendre soin de la gourde après utilisation. Continuez à lire !

Pourquoi la courge moisit-elle ? Nettoyage de calebasse

L’un des éléments les plus essentiels de l’entretien de la calebasse est de la nettoyer régulièrement, et la règle la plus importante en matière d’entretien des courges naturelles est de ne pas laisser de mélange humide à son intérieur après avoir bu l’infusion. Laisser la texture humide peut même entraîner l’apparition de la moisissure. Pour éviter que cela ne se produise, jetez les résidus d’infusion après chaque utilisation, rincez le récipient à l’eau froide, puis séchez-le soigneusement. Il est très important de laisser sécher la calebasse face vers le haut, de préférence près d’un radiateur ou au soleil, afin qu’elle ne soit pas exposée trop longtemps à l’humidité. De temps en temps, il vaut également la peine de verser un mélange de bicarbonate de soude et d’eau chaude dans la gourde – un tel mélange aidera à éliminer les impuretés. Si quand même vous remarquez de la moisissure sur votre gourde, assurez-vous de la jeter. Et rappelez-vous : ne laissez jamais une texture humide à l’intérieur d’une calebasse pendant la nuit ! Quel que soit le type de calebasse que vous possédez, l’exposer à l’humidité crée des conditions parfaites pour la croissance des moisissures et des bactéries.

Maté dans une calebasse naturelle en courge : avantages et inconvénients

Si vous envisagez d’acheter de la calebasse naturelle pour boire du maté, il est utile de savoir quels sont ces avantages et ces inconvénients. Le principal avantage d’utiliser une courge naturelle est le fait qu’il s’agit d’un produit entièrement naturel, fabriqué à partir d’un vrai fruit, unique et irremplaçable. En choisissant un tel récipient, vous pouvez être sûr qu’il s’agit d’un produit unique en son genre. De plus, c’est un choix écologique: comme la calebasse est issue de la nature, elle n’a aucun impact négatif sur l’environnement, même lorsqu’elle s'utilise. Les gourdes – qu’elles soient classiques, rondes, cuia ou porongo brésiliennes, sont généralement joliment décorées de motifs ethniques. Elles sont équipées de ferrures de renforcement, qui ressemblent parfois même à de petites œuvres d’art. Ainsi, elles attirent l’attention et ont également fière allure sur l’étagère. Toutes les gourdes naturelles sont fabriquées à la main (pas produites en série), grâce à quoi chacune d’elles tient parfaitement dans la main. Tout comme les récipients en bois de palo santo, les calebasses naturelles en courge ont leur propre caractère magique qui affecte également le goût de l’infusion qui y est préparée. De plus, l’utilisation de la calebasse naturelle est une belle référence à la tradition des Indiens Guarani qui étaient les premiers à découvrir les merveilleuses propriétés et le goût de cette infusion aromatique. Restant avec les avantages des calebasses naturelles, il faut ajouter qu’elles sont légères, et en même temps très stables et durables. Alors qu’un récipient en verre ou en céramique se brisera lorsqu’il tombera au sol, une gourde naturelle survivra généralement à une telle chute. Par rapport à tous ces avantages, le seul inconvénient de la calebasse naturelle est en réalité le fait qu’elle doit être rapidement vidée de la texture sèche et bien séchée pour éviter les moisissures.

Quelle calebasse pour maté ?

L’offre de notre magasin comprend différents types de récipients à maté : en céramique, en aluminium, en bois de palo santo et même en verre. Cependant, il convient de rappeler que chaque type nécessite des soins et un entretien différents. Les récipients à maté faits en bois de palo santo sont généralement équipés de métal ou de cuir. Il est très important de bien les rincer à l’eau après chaque utilisation. Mais attention : n’utilisez pas de détergents, car le bois peut les absorber et ainsi modifier le goût de l’infusion. Si vous recherchez un récipient à maté facile à utiliser et à nettoyer, pensez aux calebasses en céramique ou en aluminium. Avant la première utilisation, il vaut la peine de les verser avec de l’eau chaude pour éliminer les odeurs d’emballage ou les impuretés. Après des utilisations ultérieures, vous pouvez les laver avec le reste de la vaisselle.

J'accepte les conditions générales. J'accepte de recevoir des informations sur les commandes au titre de la loi du 18 juillet 2002 relative à la fourniture de services électroniques.
Close
pixel